image_pdfimage_print

Pouvoir et médiation scolaire

Le médiateur n’échappe pas à la question du pouvoir au sein de l’institution scolaire

La question du pouvoir traverse évidemment toute médiation, ne fut-ce que parce que celle-ci est une alternative aux modes de résolutions de conflits ou de différents basés sur l’autorité d’un chef, d’un juge ou d’un arbitre. Le médiateur quant à lui n’a de pouvoir que celui que les médieurs lui confient lorsqu’ils s’adressent à lui pour les aider à trouver une issue à leur différend. Le pouvoir du médiateur  ne s’exprime pas en termes de « avoir du pouvoir, avoir le pouvoir » ; il ne possède pas cette chose qu’est le pouvoir  mais dispose d’un potentiel, de la possibilité de « pouvoir faire quelque chose ». Le verbe « pouvoir » prend le pas sur le substantif « pouvoir ». Et ce pouvoir, il est relatif, partagé avec les médieurs dans un destin commun : faire un bout de chemin ensemble sur ce sentier de traverse qu’est la médiation.

(suite…)