Droit d’accès à la médiation

image_pdfimage_print

Pour un droit à la médiation.

Nous voulons apporter une pierre à l’édifice en construction. Une pierre qui peut modifier le climat de confiance dans les écoles. Une pierre qui peut modifier la culture de chacune des organisations scolaires vers plus de coopération et une autonomie nouvelle pour chaque personne.

Introduire dans les écoles et par-delà dans la société un droit à la médiation peut créer une logique constructive et faire sortir nos concitoyens d’une conception ordinaire, binaire du conflit qui se résout devant un pouvoir arbitral ou dans un duel destructeur.

Il s’agit de construire une vision du conflit comme une opportunité d’évolution des relations qui habitent tous nos projets. Agir dans le champ scolaire en créant un droit à la médiation assumé, accessible à tous, aura immanquablement, à terme, un impact sur l’ensemble de la société.

Il s’agit d’introduire un droit d’être aidé par un médiateur professionnel au sein des services publics, pour trouver une solution collaborative dans les conflits qui animent nécessairement la vie scolaire et sociale en général.

Il s’agit d’un désir ambitieux de créer un service public de médiation professionnel qui dispose des moyens structurels pour déployer toute son efficacité.

  • Une hiérarchie forte qui puisse imposer l’indépendance nécessaire pour que la figure du médiateur soit crédible auprès du publique
  • Un statut de médiateur qui institutionnalise une fonction cohérente centrée sur une définition de la médiation qui lui donne son seul pouvoir : celui d’aider à la résolution des conflits.
  • Un service accessible aux citoyens qu’ils soient élèves, enseignants, parents, personnels de direction, …

Une réforme ambitieuse de la médiation scolaire peut avec une construction légale solide amplifier l’expérience accumulée sur le terrain par les médiateurs. Elle peut agir sur la rupture sociale qui se déroule devant nos yeux.

Les modifications profondes qui ont touché nos rapports à l’autorité, nos modes traditionnels de régulation des conflits créent la nécessité d’innover en ajoutant une dimension collaborative, alternative au système de justice et de gestion disciplinaire au sein des écoles et de la société.

La médiation porte ces valeurs en elle (coopération et créativité). De plus, elle ouvre à l’autonomie en favorisant une recherche de solution commune.

Actuellement cet esprit et ces valeurs peinent à s’imposer dans un climat social tendu, animé par la peur. Ce projet cherche à rallier tous ceux qui sentent le pouvoir transformateur de la médiation et l’opportunité qu’elle représente.

Nous vous proposons un projet politique fondé sur la conviction que vivre ensemble est enrichissant humainement.

Osons la médiation.

Vu du Québec : les O.J.A. et la médiation scolaire

image_pdfimage_print

Au Québec, il existe des médiateurs bénévoles regroupés en association.  Ils agissent bénévolement en médiation citoyenne auprès de leur communauté, et ce, dans différentes régions du Québec.

Pour en savoir plus, allez ici.

Par exemple, Pacte Bois-Francs se présente ainsi sur son site « (il) est un organisme de justice alternative qui a pour mission de développer une pratique différente en matière de justice en impliquant le plus activement possible les personnes concernées par la situation. Ainsi, nous désirons établir ou rétablir des rapports harmonieux entre les citoyens en proposant des activités éducatives et en mettant en place des mécanismes de résolution de conflits. »

Cette association propose également une offre de travail en milieu scolaire.

Pour en savoir plus, visitez ce lien :  http://www.pacte.ca/dans-le-milieu-scolaire/ .

Comment trouver un médiateur scolaire ?

image_pdfimage_print

En Belgique francophone, il existe des médiateurs scolaires dans certaines écoles secondaires et des services externes à qui on peut s’adresser. A notre connaissance, il n’y a pas de médiateur/trice en permanence dans les écoles primaires, sauf celles qui sont intégrées à un complexe scolaire où il y une école secondaire, mais elles sont rares. En général, ce sont des institutions de l’Etat qui organisent des services de médiation : la Fédération Wallonie Bruxelles, dans tous les réseaux, ainsi que certaines communes. L’usage de ces services est gratuit pour tous puisqu’ils sont financés par la Fédération Wallonie-Bruxelles ou les Régions, voire l’Etat fédéral pour certains budgets.

(suite…)

Le médiateur scolaire face à la violence symbolique institutionnelle

image_pdfimage_print
  1. Cet article est l’amorce d’un échange au sujet des difficultés que rencontrent certains médiateurs scolaires internes aux établissements en Belgique francophone.

Chaque expérience de médiation est différente : il est donc intéressant de lancer la discussion à ce sujet.

Pour cela, recontextualisons un peu …

(suite…)

Le « modèle bruxellois » : le Service de médiation scolaire en Région de Bruxelles-Capitale

image_pdfimage_print

Peut-on pratiquer de la médiation au sein d’une école secondaire ? Est-il possible de créer un espace neutre, confidentiel, un « entre-deux » dans une institution qui est également un milieu de vie entre adultes et mineurs ?

Je voudrais évoquer ici mon travail au sein du Service de Médiation scolaire en Région de Bruxelles-Capitale (dépendant de la Direction générale de l’Enseignement obligatoire) qui relève ce défi depuis l’année scolaire 1993-1994.

En savoir plus sur ce service

Historique de ce dispositif : http://enseignement.be/index.php?page=27387&navi=4012 , consulté le 10/02/2017

C’est donc essentiellement  ce service, où j’ai travaillé de 2005 à 2016, qui sera décrit ici car sa particularité est assez unique en Europe à ma connaissance.

(suite…)

Séminaire d’éthique et de déontologie de la médiation

image_pdfimage_print

Déontologie – Ethique

Est-ce bien nécessaire ?

Nous avons entamé une réflexion sur la déontologie et l’éthique de la médiation avec les membres de l’asbl qui le souhaitaient. Comme point de départ à cette réflexion nous avons proposé la lecture du texte d’Eirick Prairat:

Vers une déontologie de l’enseignement  Towards a professional code of ethics in teaching

Cet article propose une réflexion sur l’éthique professionnelle des enseignants. Plus précisément, il défend l’idée que l’orientation déontologique est devenue une perspective souhaitable. Celle-ci relève moins d’une aspiration morale que d’une attitude lucide qui a pris acte des changements intervenus dans la société et dans l’exercice du métier. Cet article s’attache aussi et surtout à définir à partir d’une triple caractérisation l’idée de minimalisme déontologique, montrant que c’est sans doute la seule régulation compossible avec le pluralisme qui caractérise aujourd’hui les professions.

D’une manière générale, il semble remarquable de l’époque contemporaine, que les questions d’éthique professionnelle et de déontologie suscitent un regain d’intérêt. Selon le Professeur E. Prairat, il y aurait plusieurs hypothèses explicatives à ce constat. (suite…)

Vu de Flandre : les initiatives de concertation locale scolaire

image_pdfimage_print

Les LOP’s  initiative flamande de concertation locale scolaire

Un modèle dont s’inspirer ?

Par Aaricia Behets

Les LOP’s (Lokaal Overlegplatform) sont des initiatives locales en territoire flamand : l’existence de ces organes consultatifs a été consacrée par le décret GOK (« gelijke onderwijskansen ou égalité des chances »), effectif depuis le 1er janvier 2013. Il en est dénombré environ 70. Ces plateformes réunissent différents acteurs gravitant autour de l’enseignement primaire et secondaire (et bientôt maternel). Les différents acteurs sont établis par le décret : les représentants des élèves, ceux des parents, ceux des directions et réseaux scolaires, les enseignants et leurs représentants syndicaux, les organisations partenaires (« socioculturel et économique »), des représentants de municipalités, différents intervenants. Un point important est que le décret sollicite aussi la présence des représentants de « groupes ethniques minoritaires » et des centres d’intégration.

(suite…)

Billet d’humeur

image_pdfimage_print

Complainte du médiateur en milieu scolaire

Par Bruno Vagenhende

Au-delà de l’mage d’Épinal du médiateur neutre et dont les capacités surhumaines lui permettent d’absorber toute la souffrance produite au sein des écoles, je voudrais vous brosser un portrait douloureux de cette fonction finalement peu connue qui suscite tour à tour envie et méfiance. On croit parfois le médiateur doté de pouvoirs magiques permettant aux pires ennemis de redevenir frères ; ou au contraire on le perçoit comme surnuméraire, intrusif, comme une greffe qui aurait mal pris.

En tant que président de MEDISCOLA mais aussi en tant que médiateur au sein d’un service de médiation scolaire à Bruxelles, pour mes collègues et pour tous les médiateurs du milieu scolaire, je voudrais évoquer ici les épreuves silencieuses des médiateurs qui travaillent dans l’ombre des violences de l’École.

Souvent recrutés pour nos capacités d’écoute, notre connaissance et notre intérêt pour le milieu scolaire, notre humilité ou la capacité à ne pas produire du conflit sur le conflit, nous, les médiateurs, sommes souvent piégés par nos principes, nos valeurs et les injonctions paradoxales que peuvent contenir nos missions. Nous devons rétablir “un climat de confiance”, écouter, accueillir inconditionnellement, ne pas apporter de solution mais rendre leur autonomie aux demandeurs, accompagner toutes sortes de souffrances insupportables au sein de la classe, des salles des professeurs, dans les alcôves des directions ou au coeur des familles. (suite…)

La Semaine de la Médiation

image_pdfimage_print

terreSEMAINE MONDIALE DE LA MÉDIATION
du 17 au 22/10/2016

Dans le cadre de cette initiative, l’union Belge des Médiateurs Professionnels organise diverses activités en Belgique francophone.

Retrouvez ces informations sur le site de l’Ubmp.

Journée de formation: « La comédiation, techniques, enjeux, atouts »

image_pdfimage_print

Cette journée est organisée par les services de médiation de la commune de Schaerbeek. Elle sera animée par Marthe Marandola et Geneviève Lefebvre, auteures de : « L’intelligence collective dans la co-médiation » Ed. A Égalité

Date : le jeudi 10 novembre 2016 de 9h à 17h.

Lieu : Centre Culturel de Schaerbeek Rue de Locht 91 – Schaerbeek

Public cible : Médiateurs et étudiants en médiation.

Participation aux frais :

20 € comprenant les collations et le lunch

à verser avant le 31 octobre sur le compte BE43 0910 0018 1501

avec la communication « formation/co-médiation 10/11/2016».

Inscription :

Par mail : mtuaux@schaerbeek.irisnet.be

Plus d’informations ? : 02.240.63.01

vous trouverez le programme en suivant ce lien: La Comédiation Présentation du séminaire